Diversité des matériaux et nouveaux procédés de fabrication

By 16. juillet, 2020 No Comments
Industrie du meubleNégoce du meubleTendance

Le développement et la découverte de nouveaux matériaux et de procédés technologiques de fabrication ouvrent de nouveaux champs d’action aux professionnels du design et facilitent l’innovation dans la conception de mobilier et de produits. C’est un domaine qui a beaucoup évolué au cours des dernières années: dans le cadre de projets de recherche interdisciplinaires, les concepteurs collaborent désormais avec des chimistes, des biologistes ou des physiciens pour mettre au point de nouvelles méthodes de fabrication. Il en ressort une variété surprenante de matériaux hors du commun.

Divers panneaux de mycélium réalisés par Mogu Interior, photo: Maurizio Montalti, © Mogu

Ces progrès sont, d’une part, motivés par le mode de pensée en boucle et la recherche d’alternatives écologiques aux matières déjà connues et, d’autre part, par le désir de rendre les procédés et les matériaux plus performants et plus efficients. Tel est le thème de l’exposition Designlabor: Material und Technik (Laboratoire de design: matériaux et technologie) qui se tient actuellement au Museum für Gestaltung de Zurich. A ce propos, il est intéressant de s’attarder sur les projets qui se distinguent par l’usage de matériaux spéciaux ou de procédés de fabrication innovants.

Hot Wire Extensions, Random Light, photo: © Marco Rosasco

Il y a un certain temps déjà que les matières naturelles produites à partir de cactus, de marc de vin, de fibres de banane ou d’ananas pour remplacer le cuir et les textiles synthétiques ne font plus figure d’inconnues. Toutefois, il existe un matériau naturel encore plus récent, le champignon ou plus précisément son réseau de filaments présent dans le sol. Le Museum für Gestaltung expose une série de projets qui lui sont consacrés, tel que celui de la société Mogu issue du nord de Italie. Depuis ses études, le designer Maurizio Montalti s’intéresse au mycélium du champignon dont il s’est servi pour réaliser des panneaux muraux et des carreaux de sol. Le champignon demeure certes un matériau de niche mais nombreux sont les projets de recherche et les jeunes entreprises qui travaillent actuellement au développement de cette matière première renouvelable allant du mobilier aux éléments de construction à base de champignon en passant par le cuir de champignon.

Hot Wire Extensions, Basic Bench, photo: © H. R. Rohrer

Outre l’utilisation de matières renouvelables et organiques, il existe un deuxième axe majeur dans la recherche sur les matériaux: le recyclage des déchets industriels et des résidus de production. On trouve déjà des tapis fabriqués à partir de restes de tissage, de bouteilles en PET ou de vieux filets de pêche, ou encore des meubles à base de déchets plastiques recyclés provenant des océans.

Curv Chair dessinée par Jörg Boner, photo: Schmott Photographers, © Jörg Boner

Le concepteur et spécialiste des matériaux Fabio Hendry utilise de la poudre de nylon, un sous-produit de l’impression 3D, pour fabriquer ses objets sculpturaux. Il a consacré plusieurs années de travail à mettre au point un procédé spécial qui utilise la chaleur pour créer des pièces uniques. La forme de ces pièces est prédéfinie par un fil de fer, puis placée dans un récipient rempli de poudre de nylon et de sable de silice. En chauffant le fil, on obtient la fusion du sable et de la poudre de nylon qui donne un matériau composite très solide. Plus le courant circule longtemps, plus la couche autour du fil s’épaissit. Intitulé «Hot Wire Extensions», ce projet de recherche a été récompensé par le Prix suisse du design. Il a depuis lors donné naissance à une marque qui propose entre autres divers objets d’ameublement ainsi que des luminaires.

Curv Chair dessinée par Jörg Boner, photo: Schmott Photographers, © Jörg Boner

Une innovation d’un autre genre est exposée au Museum für Gestaltung de Zurich: la collection «Curv» du designer suisse Jörg Boner. A première vue, il est permis de s’interroger sur le caractère novateur de cette collection lorsqu’on contemple la chaise en bois aux lignes simples qui y est exposée. C’est Boner qui l’a conçu pour le fabricant allemand Stattmann Neue Möbel, spécialiste des meubles en bois fabriqués à partir de matériaux durables et sans pièces métalliques. Cette chaise se compose de deux parties courbes en bois massif. Pour joindre le dossier à l’assise, il était, d’une part, hors de question d’utiliser des chevilles métalliques et, d’autre part, impossible de prendre des chevilles de bois pas assez robustes pour parer l’effet de levier. Résultat: le concepteur a dû chercher une autre solution. Il l’a trouvé en prenant des chevilles de coton fabriquées à partir d’un tissu de coton roulé et imprégné de résine naturelle. Grâce à cette technique d’assemblage sans colle ni vis, on obtient un produit durable et recyclable. Ce qu’il y a de novateur dans cette démarche, c’est essentiellement le retour aux techniques d’assemblage de type traditionnel et, par là même, à un processus de fabrication durable.

Luminaire Ciao Amico Mio de Kueng et Caputo, photo: Etage Projects, © Kueng Caputo

Egalement représenté à l’exposition Designlabor, le duo suisse Sarah Kueng et Lovis Caputo qui poursuit également cette démarche expérimentale dans l’utilisation des matériaux. Pour leur projet «Ciao Amico Mio», ils fabriquent des lampes à partir de granulés plastiques de différentes couleurs qu’ils fondent en une sorte de feuille plastique avant de la courber sur un tube néon. Ce qui fait l’attrait particulier de cette création, c’est l’association d’un tube fluorescent LED standard à un objet fait à la main. Transformer des matériaux ordinaires d’aspect en des pièces uniques qui attirent le regard devient possible.

L’éventail des innovations en matière de matériaux et de procédés de fabrication ne cesse de s’élargir grâce aux nouvelles technologies et à la coopération qui existe entre chercheurs et concepteurs. Ce sont eux les instigateurs qui font évoluer la conception de meubles et de produits. La sélection présentée ici n’en donne certes qu’un bref aperçu, mais son but est d’encourager la découverte de produits et d’idées hors du commun.

L’exposition Designlabor: Material und Technik (Laboratoire de design: matériaux et technologie) se tient au Musée du design de Zurich jusqu’au 6 septembre 2020.

Les créations de Fabio Hendry sont exposées jusqu’au 12 septembre à la Galerie O de Coire sous la marque Hot Wire Extensions.

Newsletter