Les Autrichiens font leur shopping: quel bilan un an après la reprise de Möbel Pfister par XXXLutz?

By 15. octobre, 2020 No Comments
Industrie du meubleNégoce du meubleEntreprise

En avril 2018, le géant autrichien du meuble XXXLutz a ouvert son premier magasin en Suisse où dix sites XXXLutz sont prévus au total. L’année passée a vu la reprise de la marque de tradition suisse Möbel Pfister, suivie du rachat des six magasins Interio, peu de temps après. Alors que ces derniers passeront sous la houlette de l’enseigne à bas prix mömax, Möbel Pfister continuera d’exister en tant que marque. Ce rachat a fait couler beaucoup d’encre dans les médias l’an dernier: nombreux sont celles et ceux qui considéraient Pfister comme une entreprise de tradition suisse. L’image de XXXLutz reste, en revanche, celle d’un discounter du meuble agressif. Nous nous sommes entretenus avec Paul Holaschke, PDG de Möbel Pfister AG, de cette première année passée sous l’autorité des Autrichiens en évoquant les défis, les opportunités et les innovations.

Nous nous sommes entretenus avec Paul Holaschke, PDG de Möbel Pfister AG, de cette première année passée sous l’autorité des Autrichiens en évoquant les défis, les opportunités et les innovations.

Paul Holaschke, PDG de Möbel Pfister AG. Photo: © Möbel Pfister AG

Cette reprise par le groupe XXXLutz, qu’est-ce que cela signifie pour Möbel Pfister ? Quels changements, obstacles et opportunités vous a-t-elle apportés?

L’intégration de Pfister au sein du groupe XXXLutz nous a donné des perspectives. Aujourd’hui, les magasins d’ameublement et nous, en tant que Pfister, sommes confrontés à la concurrence européenne, voire internationale sur certains groupes de produits. Au cours des derniers mois, nous avons réussi à progresser dans un environnement fortement concurrentiel. Pfister bénéficie de la forte présence du groupe XXXLutz sur le marché, ce qui nous a permis de devenir plus compétitifs sans pour autant perdre notre identité. Le résultat est que nous continuons à gagner des parts de marché et que nous avons non seulement réussi à pérenniser des emplois en Suisse, mais aussi à en créer sans arrêt de nouveaux.

Möbel Pfister AG possède 18 magasins en Suisse. Photo: © Möbel Pfister AG

Quelle (nouvelle) stratégie XXXLutz poursuit-il en Suisse aux côtés de Möbel Pfister?

Nous voulons devenir la première adresse des consommateurs en quête de meubles. C’est pourquoi nous allons élargir le choix déjà considérable qui leur est proposé et devenir également plus attractifs en termes de prix. Par ailleurs, nous allons poursuivre la stratégie que nous avons lancée ces dernières années et qui s’est avérée payante: c’est-à-dire investir systématiquement dans le commerce électronique et la vente en ligne et mettre en place une orientation omnicanale de grande envergure. Les bons chiffres que nous avons réalisés viennent confirmer le succès de cette stratégie. Les fournisseurs suisses chez lesquels nous nous approvisionnons pour une grande partie de nos meubles, continuent d’occuper une place importante chez nous.

Möbel Pfister entend ajouter à sa gamme actuelle des lignes de produits plus abordables afin d’élargir sa clientèle cible à l’avenir. Photo: © Möbel Pfister AG

En quoi la marque Möbel Pfister se distingue-t-elle des marques XXXLutz et mömax?

Pfister est le leader du secteur en matière de conseil et de service – et cela ne va pas changer. Il sera toujours possible d’acheter des meubles haut de gamme chez Pfister. En même temps, nous allons considérablement élargir notre gamme de produits pour attirer une clientèle plus importante, tant par le prix que par le style.

Beaucoup craignent que cette reprise n’affaiblisse ou ne dilue la marque Möbel Pfister qui est une marque de tradition suisse. A votre avis, où en est-on aujourd’hui: Pfister est-il toujours Pfister? 

Notre marque est encore plus présente qu’avant et Pfister fonctionne avec des perspectives d’avenir claires. Nous mettons l’accent sur les émotions, l’innovation, la viabilité commerciale, la sécurité de l’emploi et la création d’emplois.

L’année 2010 a vu le lancement de la marque Atelier Pfister qui soutient depuis lors de jeunes designers suisses. Photo: © Möbel Pfister AG

Environ six mois après l’annonce de la reprise par XXXLutz, le confinement lié à la crise du coronavirus vous a posé un nouveau défi. Quel regard portez-vous sur ces douze mois de turbulences?

Ça a été une période difficile. Toutefois, si l’on considère les deux mois de fermeture que nous a imposés le gouvernement fédéral pour cause de Covid19, nous pouvons être satisfaits de l’évolution des choses et de la marche des affaires. Pfister a réalisé combien il était important de bien maintenir le lien avec la clientèle pendant la phase de fermeture – que ce soit à travers notre boutique en ligne pour les achats en ligne ou via notre service de chat pour le conseil. Cela se répercute sur le chiffre d’affaires réalisé en magasin et sur les ventes en ligne dont le niveau reste élevé. Les résultats du commerce en ligne ont même globalement dépassé nos espérances.

Newsletter